Archives pour l'étiquette Ogawa

La lecture des otages de Yoko Ogawa

La  lecture des otages de Yoko Ogawa
La lecture des otages de Yoko Ogawa

Sept touristes japonais et leur guide ont été pris en otage dans une région montagneuse et désolée. Après une centaine de jours de négociations, L’assaut d’une brigade anti-terroriste est ordonné, la cabane où ils sont retenus prisonniers est totalement détruite, il n’y a aucun survivant. Seul un enregistrement clandestin atteste de leur existence en ces lieux, Enregistreur qui avait été discrètement fourni par une ONG avec un dictionnaire caché dans un purificateur d’eau réapparait. Continuer la lecture de La lecture des otages de Yoko Ogawa

Le musée du silence de Yoko Ogawa

 

Le musée du silence de Yoko Ogawa
Le musée du silence de Yoko Ogawa

Un univers un peu différent, dans ce roman d’Ogawa. En premier on remarque que le narrateur est un homme, et que l’action se passe dans un village isolé au bout du monde qui semble à la frontière entre la réalité et l’irréel.

 Un jeune muséographe embauché par une vieille femme ‘acariâtre’ dans un village au bout du monde doit organiser un musée ou seront disposés les souvenirs du village. Rassemblement d’objets qui caractérisent le mieux les personnes après leur mort. Il lui faudra donc cataloguer puis récolter les objets des défunts ( en les subtilisant, ou en les volant) . On part dans ce récit du réel pour s’éloigner peu à peu dans un monde fantastique. Ce narrateur dont le métier est la conception d’expositions pour les musées, et qui  a une parfaite connaissance et une grande expérience de ce milieu, se trouve à rassembler, cataloguer des objets qui possèdent une âme. Une incursion pas  pas dans un monde irréel, blanc, et muet.  

Continuer la lecture de Le musée du silence de Yoko Ogawa

La formule préférée du professeur de Yoko Ogawa

La formule préférée du professeur de Yoko Ogawa
La formule préférée du professeur de Yoko Ogawa

Lui, est un professeur de mathématique qui a eu accident de circulation et depuis à vu sa mémoire réduire à des souvenirs de 80 minutes. Il vit dans un monde de chiffres : problème de Hilbert, méthode analytique, carnet de dieu. Il résout des problèmes mathématiques ardus édités par un journal. Pour s’initialiser chaque matin, le professeur a sur sa veste des étiquettes lui rappelant les personnes, les objets et leur histoire. Continuer la lecture de La formule préférée du professeur de Yoko Ogawa

La mer de Yoko Ogawa

 

La mer de Yoko Ogawa.
La mer de Yoko Ogawa.

Encore un nouveau livre de Yôko Ogawa que je dévore : « La mer », celui-ci est un recueil de plusieurs nouvelles écrites en 2006 (Donc assez récentes). C’est un très bon recueil de nouvelles, on retrouve la poésie, tendresse, sensibilité, délicatesse, sensualité, souvenirs …. toutes les nombreuses qualités dont sont faites les romans et nouvelles de Ogawa. A lire…
Continuer la lecture de La mer de Yoko Ogawa

L’annulaire de Yoko Ogawa

 

L'annulaire de Yoko Ogawa
L’annulaire de Yoko Ogawa

L’héroïne de ce roman (La narratrice dont on ne connaîtra pas le nom) travaillait dans une usine d’embouteillage de limonade lorsque un accident arrive : Elle perd un bout de son annulaire. Elle quitte son emploi et part à la recherche d’un autre travail. Elle trouve un poste de secrétaire, réceptionniste dans un immeuble vétuste et abandonné anciennement une ancienne pension de jeune fille (les abeilles ??) .. emploi chez un certain Deshimaru, qui s’occupe de fabriquer et conserver les « spécimens » confiés par des clients.

Continuer la lecture de L’annulaire de Yoko Ogawa