Archives pour l'étiquette Arnaldur Indridason

Opération Napoléon – Indridason, Arnaldur

Opération Napoléon - Indridason, Arnaldur
Opération Napoléon – Indridason, Arnaldur

 

Une atmosphère typiquement islandaise d’Indridason, des glaciers de la neige, des tempêtes de blizzard.Pas de commissaire Erlendur. Nous sommes en 1945 : un bombardier allemand survole l’Islande pendant une tempête et s’écrase sur le glacier Vatnajökull. Bizarrement il y a des officiers allemands et américains à bord. L’Allemand le plus gradé affirme que leur meilleure chance de survie consiste à marcher vers la ferme la plus proche et s’en va, une valise menottée au poignet. Il ne tarde pas à disparaître dans l’immensité blanche. Depuis l’avion à disparu dans les glaces et tout est mis en alerte pour le retrouver coute que coute par une unité secrète américaine.

Continuer la lecture de Opération Napoléon – Indridason, Arnaldur

Les nuits de Reykjavik de Arnaldur Indriðason

Les nuits de Reykjavik
Les nuits de Reykjavik

On se retrouve au début de carrière de Erlendur. Policier, âgé d’une vingtaine d’années, il  patrouille  dans les rues sombres de Reykjavik avec deux coéquipiers : accidents de la circulation, vols, violences domestiques, alcoolisme, drogue et disparition sont aux rendez vous. Cette criminalité est le quotidien de ces jeunes policiers. Au détour d’anciennes tourbières, terrain de jeu pour les enfants un clochard est retrouvé mort, noyade accidentelle.

Continuer la lecture de Les nuits de Reykjavik de Arnaldur Indriðason

La voix de Arnaldur Indridason

La voix de Arnaldur Indridason
La voix de Arnaldur Indridason


« La voix » est le troisième roman de la série du commissaire Erlendur Sveinsson (Pour ceux traduits en France)

Toute la criminelle est au beau complet, nous retrouvons bien évidemment Erlendur et sa fille, Sigurdur Oli avec ses problèmes de couples, l’inspectrice Elinborg férue de cuisine, et également Marion Briem qui s’ennuie à la retraite.

Le père Noel a été assassiné dans un hôtel. Un poignard dans le coeur, le pantalon baissé, une capote enroulée au bout de la quéquette. Le meurtre à eu lieu dans un cagibi du sous-sol de l’hôtel. Mais personne ne le connait vraiment ce père Noël, Erlendur va creuser la vie de ce brave père Noël pour trouver le coupable. Il prend même une chambre dans ce lieu pour s’imprégner de l’atmosphère (Ou pour éviter de rentrer chez lui)  Continuer la lecture de La voix de Arnaldur Indridason

Etranges rivages de Arnaldur Indriðason

 Étranges rivages  Étranges rivages de Arnaldur Indridason
Étranges rivages
Étranges rivages de Arnaldur Indridason

Une partie de la saga de l’inspecteur Erlendur. Ce récit se passe pendant ses vacances. Il retourne dans la maison de son enfance. C’est vrai que l’on ne rencontre plus beaucoup d’homicide à Reykjavik en ce moment. Le volume précédent est Hypothermie, et les policiers semblaient être au chômage. Dans les régions sauvages des fjords de l’Est, Erlendur va être hanté par les fantômes de son passé. Son petit frère disparu lors d’une tempête de neige lorsqu’il avait une dizaine d’années, le tourmente. Il ressent une culpabilité dans ce drame.

Dans cette même région, au milieu de la seconde guerre mondiale, une patrouille de soldats britannique s’était perdue  dans la lande pendant une tempête. Une jeune femme Matthildur avait également disparu. Tous les britanniques avaient été retrouvés, mais pas cette jeune femme. La disparition de cette personne lui rappelle son petit frère, il va essayer de mener une enquête sur cette disparue : pour chasser les fantômes du passé, et enterrer les disparus. Erlendur va fouiller le passé, à la limite de la légalité, afin de pouvoir faire le deuil des disparus.

C’est lentement que nous avançons dans cette enquête qui nous mène dans les landes glacées. Les fantômes et les légendes islandaises nous accompagnent. La culpabilité et le deuil impossible vont accompagner tous les protagonistes de ce polar en quête de vérité.

C’est toujours avec plaisir que je suis les pérégrinations d’Erlendur, policier tourmenté avec une vie familiale compliquée.

Personnages :

Famille de Matthildur 'Etranges Rivages'
Famille de Matthildur ‘Etranges Rivages’

 

Citations :

  • Et je me suis mis à réfléchir sur la vengeance, sur ce qui conduit les meilleurs des hommes à commettre les pires atrocités. Sur la manière dont les gens peuvent se rendre coupables de crimes horribles pour se venger.
  • Vous connaissez l’histoire de cette femme qui s’est perdue sur le chemin qui franchit les failles de Hraevarskörd ?
  • Erlendur, les flics ne sont pas là pour sauver les âmes, avait objecté Marion, pour cela nous avons les pasteurs.
  • Son objectif n’était pas de sanctionner. Son but n’était pas de remplir les prisons de désespérés. Ce qu’il voulait, c’était découvrir la vérité dans chacune des enquêtes qu’il menait. La seule chose qui lui avait toujours importé était d’obtenir les réponses aux questions qu’il se posait. De découvrir ce qui s’était perdu, avait été oublié et que personne avant lui n’avait jamais trouvé.
  • toutes sortes d’histoires de revenants liées à la femme de Jakob, disparue quelques années plus tôt. On disait qu’elle était entrée dans le cercueil avec lui. On disait qu’elle le persécutait.
  • Personnellement, je n’ai rien à voir avec tout ça, je voulais simplement atteindre le fond des choses. — Mais… vous travaillez dans la police. Vous n’avez pas le devoir de… ? — Le devoir est une notion complexe, observa Erlendur.

Divers

  • Titre original : Furðustrandir – Étranges rivages (2010) / trad. de l’islandais par Éric Boury
  • Ebook : 7.8 heures de lecture, 23 minutes par session, 598 pages, 1.3 pages/minute
  • Note : ***** (4/5)

Autres Ouvrages

Le Duel  -  Arnaldur INDRIDASON
Le Duel – Arnaldur INDRIDASON

Le Duel de Arnaldur Indridason

 Le Duel  -  Arnaldur INDRIDASON

Le Duel – Arnaldur INDRIDASON

Quatrième de couverture :

Pendant l’été 1972, Reykjavík est envahi par les touristes venus assister au championnat du monde d’échecs qui oppose l’Américain Fischer et le Russe Spassky. L’Américain se conduit comme un enfant capricieux et a de multiples exigences, le Russe est accueilli en triomphe par le parti communiste islandais, le tout sur fond de guerre froide.
Au même moment un jeune homme sans histoire est poignardé dans une salle de cinéma, le magnétophone dont il ne se séparait jamais a disparu. L’atmosphère de la ville est tendue, électrique. Le commissaire Marion Briem est chargé de l’enquête au cours de laquelle certains éléments vont faire ressurgir son enfance marquée par la tuberculose, les séjours en sanatorium et la violence de certains traitements de cette maladie, endémique à l’époque dans tout le pays. L’affaire tourne au roman d’espionnage et Marion, personnage complexe et ambigu, futur mentor d’Erlendur, est bien décidé à trouver le sens du duel entre la vie et la mort qui se joue là.
Un nouveau roman d’Indridason qu’il est difficile de lâcher tant l’ambiance, l’épaisseur des personnages, la qualité d’écriture et l’intrigue sont prenantes.

BELOMORKANAL

 

Cela n’est pas excessivement gênant, mais dans la série des enquêtes d’Erlendur, l’action de « Duel » se déroule en 1972, donc peut-être le premier du cycle Erlendur. L’enquête est menée par Marion Brem. Erlendur Sveinsson n’est alors qu’un jeune policier qui ne fait qu’une courte apparition.

Si vous pensez que l’enquête concerne le vainqueur du duel d’échec : Spassky contre Fischer, vous pouvez regarder le résultat sur Wikipédia. Ici nous avons une enquête sur un jeune garçon qui est froidement assassiné dans un cinéma, son passe temps était d’enregistrer la bande son des films. Mais nous sommes dans les années de la guerre froide, du pays de la pêche à la morue, … de la présence d’une base américaine en Islande.

Le récit est mélangé de nombreux flashback ou le passé de  Marion Brem nous est retranscrit, son enfance qui n’est pas des plus heureuse : c’est « l’enfant de la bonne »et du fils de famille qui ne la reconnait pas. Sa mère qui se noie lorsqu’elle a deux ans. Elle attrape la tuberculose et sa jeunesse se poursuit dans les sanatoriums du Danemark.

Ce n’est pas mon préféré dans ce cycle Erlendur que nous livre Indridason,  j’ai jusqu’à présent préféré  l’aspect torturé d’Erlendurk à celui de Marion.

Personnages :

  • Criminelle de Borgartun :
  • Marion Brem : femme policier, inspectrice ( sa famille possède un chauffeur et homme a tout faire Athanasius, puis deux autres domestiques dont une cuisinière. Elle est « l’enfant de la bonne », Mère danoise trois fils dont l’aîné est avocat (femme et deux filles-> père de Marion mais nie la relation, Dagmar sa mère d’origine Danoise est emportée par une vague quand Marion avait deux ans  )
    • Athanasius très ami avec avec Dagmar, s’occupe de Marion qui a attrapé la tuberculose.
    • Travaille à la bibliothèque municipale de Borgarboksafn
    • Dagny l’appelle : Papa et un pardon ?
  • Albert : Bras droit de Marion. Père de famille trentenaire, marié depuis presque 10 ans, Sa femme Gudny, et trois filles (Pala 8 ans, 5 ans, 2 ans ), et quatrième prévu l’an prochain. Passionné de musique.
  • Johannes : Chef de la criminelle (Géant proche de la retraite)
  • Hrolfur : collègue de Marion ( grandes ambitions, mais passe de nombreux jours en congés maladies)
  • Thormar : Travail à la police scientifique
  • Josef : Ancien de la criminelle en retraite. La première enquête de Marion fut celle de « la femme de la rue Unnarstigur »
  • Saemi Rokk : escorte de Bobby Fischer
  • Matthias : Ouvreur au cinéma HAFNARBIO
  • Kiddy : Caissière au cinéma HAFNARBIO
  • Rikki :délinquant mineur, alcoolique
  • Ragnar Einarsson, né en 1955, 17 ans/ A fait une hémorragie cérébrale à l’âge de 4ans  ont entraînés des lésions dans le cerveau, a passé 2 jours dans le coma.
  • Les parents : Einar le père, Klara la mère et deux soeurs (10 et 13 ans)
  • Youri Vigotski  ( N°3 dans les services secret, à la tête du réseau d’espionnage qui couvre l’Europe du Nord)

musique : Sylvia’s mother de Dr Hook en 1972, Jon Leifs, …

Citations:

  • Chaque être humain retenait son souffle dans l’attente du tournoi que tout le monde appelait le Duel du siècle, lequel devait opposer Bobby Fischer et Boris Spassky à Reykjavik. L’Islande n’avait pas connu une telle agitation depuis l’occupation par l’armée britannique pendant la seconde guerre mondiale.
  • Il est plus facile de croire en Dieu quand on sait qu’il n’existe pas.

divers :

  • ebook: 7,9 heures de lecture, 23 minutes par session, 968 pages tournées, 2 pages par minutes
  • Note : ***** (3/5)
Mes livres sur Babelio.com

Hypothermie de Arnaldur Indriðason

Hypothermie de  Arnaldur Indridason
Hypothermie de
Arnaldur Indridason

Thèmes : suicide, disparition, le spiritisme, les sciences occultes

 

Lac de Thingvellir: Maria s’est pendue dans son chalet, là même où elle avait vu son père se noyer alors qu’elle était petite fille. Ce drame l’avait rapprochée de sa mère de façon presque pathologique et elle était dépressive depuis son décès. La police conclut naturellement à un suicide mais son amie Karen, qui a trouvé le corps, n’est pas de cet avis. Elle confie à Erlendur une cassette audio où l’on entend Maria et un medium discutant de la vie après la mort. Erlendur décide d’enquêter de façon officieuse.

C’est une période creuse pour les meurtres à Reyjavik, juste un suicide: Une femme s’est pendue dans son chalet près du lac de Thingvellir,  Erlendur enquête. Femme dépressive depuis la mort de sa mère. affaire à classer ?

histoire peut-être emprunt de nostalgie, des enquêtes non abouties, de disparition non élucidés. Ou les vivants errent encore, 30 ans plus tard à la recherche de leur cher disparus. Ils ne sont plus que l’ombre d’eux même, à la veille de leur mort. Erlendur essaye de les réconforter malgré le peu de nouvelles qu’il peut leur apporter.

Le poids du passé est important, on en apprend un peu plus sur le passé de Erlendur ( Son père Sveinn Erlendsson et son frère Bergur également disparu dans la lande lors d’une tempête de blizzard, 24/11/1956, son petit frère n’avait pas été retrouvé, lui en état d’hypothermie   )

Plusieurs enquêtes qui se mêlent. L’enquête est entremêlé de flashback qui éclairent de sa lumière blafarde les ombres du présent

Erlendur. Il va mener une enquête non officielle qui va révéler bien des secrets sur l’enfance de Maria

Un soupçon moins intéressant que les autres, plus intimiste sur la vie d’Erlendur ?. Je ne suis pas certain que j’aurais poursuivi du cycle Erlendur si j’avais démarré avec ce volume.

Obsessionnel , Obstiné comme il est, Erlendur creuse autour de cette affaire, et découvre la personnalité,plonge ses racines très loin dans le passé

Ce qui le préoccupe c’est les réponses.

Les personnages :

  • Sigurdur Oli : inspecteur de police
  • Bergthora : femme de Sigurdur Oli, leur relation de couple n’est pas au beau fixe.
  • Gudrun : disparu avec sa vieille Austin mini , appelé aussi Duna  . Passion la  biologie et la vie aquatique lac de thingvellir  168, phobie de l’eau. Disparu depuis plus de 30 ans avec sa voiture. Disparition signalé deux semaines après celle de David
  • Disparition du jeune homme de Njardvik (63)
  • Ingvar : 60 ans, ami de la famille Magnus ( Le père de Maria), veuf de Iona
  • Magnus : féru de pêche, en barque (Gras, sédentaire et grand fumeur), hélice décroché tombe dans le lac et se noie
  • Kristin : soeur de Magnus, 60 ans
  • Maria : féru d’histoire (Période Moyen-Age, son mémoire de fin d’étude traite des noyades à Thingvellir : exécution des femmes adultères ) , féru de spiritisme  a peur du noir.
  • Baldvin  : Etudie le théâtre, puis la médecine, mari de Maria.
  • Om Fjeldsted : Acteur de théâtre, a fréquenté l’école d’art dramatique avec Baldvin
  • Tryggvi : Son cousin qui était en médecine, lui avait demandé de le tuer, l’a maintenu dans un état de mort artificielle pendant quelques minutes avant de le ramener à la vie . Après il ne fut plus jamais pareil. En fait a servi de cobaye, ils ont pris le théologien et lui ont donné un peu d’argent. Renfermé à l’inverse de son cousin.
  • Thorgerdur : A fréquentée la faculté d’histoire avec Maria, actuellement occupe un poste d’infirmière.
  • Eyvör : femme pasteur s’est occupée de la crémation de Maria.A eu des discussions : pardons, péchés, …, la vie après la mort.
  • Jonas :  Ancien camarade d’école de Maria, maintenant directeur financier dans une entreprise  pharmaceutique. A vécu une année avec Maria, mais ils se sont quittés car la mère de Maria était omniprésente
  • Thorsteinn : (Steini) Avocat, avait suivi le même cursus que david . David l’avait appelé pour  lui pré annoncé quelque chose d’heureux ( une fille ? il était timide ) Gilbert avait déménagé au Danemark ?

Erlendur :

  • Valgerdur : Fréquentation amoureuse d’Erlendur…
  • Halldora : ex-femme d’Erlendur divorcé
  • Sindri : fils d’Erlendur, a connu de graves problèmes d’alcool et de drogue. A tourné la page.
  • Eva Lind : fille ainée, tente un rapprochement entre Halldora et Erlendur mais sans véritable succès.

Disparition de David : Erlendur avait enquêté avec Marion Briem (maintenant décédée) au moment de la disparition.

  • Gilbert : Entrepreneur travaux de construction 50 ans, est parti au moment de la disparition et est resté 20 ans au Danemark.
  • Elmar : Le frère de David, 2 ans plus âgé que David, travail comme chauffeur de Taxi. Plutôt éloigné de david.
  • Gunnthorunn : Mère de david
  • Le père: En maison de retraite, ne lui reste plus beaucoup à vivre. Rencontre Erlendur de temps en temps pour avoir des nouvelles de l’enquête.

Lexique :

Valétudinaire : maladif, qui a une santé chancelante

Citations :

  • Erlendur était convaincu que le hasard n’était rien de plus que la vie elle-même qui jouait aux gens de mauvais tous ou les divertissait. Il était comme la pluie qui tombe aussi bien sur les justes que sur les crapules. Il pouvait avoir des conséquences bénéfiques ou néfastes. Dans une certaine mesure, il déterminait ce qu’on appelle le destin. Il naissait du néant : inattendu, étrange et inexpliqué. Erlendur se gardait de confondre les hasards et le reste.
  • Il y a des gens qui disparaissent. Parfois on les retrouve, parfois non.
  • Vous enquêtez sur les fantômes ? interrogea le directeur

Divers:

  • Prix national islandais de littérature criminelle, 2008
  • 7,8 heures de lecture, 31 minutes par session, 874 pages tournées, 1.9 pages par min, fini le 10/03/2104
  • Note : ***** (3/5)