Archives pour la catégorie Littérature Chinoise

L’ingratitude de Yeng Chen

L'ingratitude de Yeng Chen
L’ingratitude de Yeng Chen

 

L’héroïne de cette histoire,  est une jeune fille chinoise fraîchement décédée. Elle nous raconte sa souffrance, sa vie étouffée depuis toujours par sa mère possessive, un brin sadique et déroutante, on l’écoute telle une voie d’outre tombe afin de faire connaître son calvaire.

Continuer la lecture de L’ingratitude de Yeng Chen

Le Très Corruptible Mandarin de Qiu Xiaolong

Le Très Corruptible Mandarin de Qiu Xiaolong
Le Très Corruptible Mandarin de Qiu Xiaolong

 

Etude passionnante de la société chinoise de la fin des années 90, sur la corruption et les métamorphoses de la chine qui passe d’une économie d’état à une économie de style capitaliste. Avec d’un côté les laissé pour comptes et de l’autre une minorité de nanti. La fracture sociale qui se creuse. Une enquête difficile, l’inspecteur Chen dans le précédent volume semblait se laissé tenter par l’offre de Gu pour une traduction.

Continuer la lecture de Le Très Corruptible Mandarin de Qiu Xiaolong

Tu es une rivière de Chi LI

Tu es une rivière de Chi LI
Tu es une rivière de Chi LI

 

On découvre Lala une jeune femme, dont le mari vient de décéder dans l’écroulement d’un salon de thé. Lala se retrouve seule avec sept enfants, et un huitième qui devrait arriver bientôt. Seule parent, cette jeune femme, ne va pas chercher à se remarier malgré les prétendants, mais à subvenir aux besoins de la famille fièrement en pratiquant le petit commerce, elle vendra également son sang une grande partie de sa vie et en faisant participer ses enfants.

Continuer la lecture de Tu es une rivière de Chi LI

Encres de chine de Qiu Xiaolong

Encres de chine de Qiu Xiaolong
Encres de chine de Qiu Xiaolong

 

Encres de chine est le troisième volume de la série Chen Cao. Nous sommes immergés dans Shanghai avec sa crise démographique, ses problèmes de logement, ses restaurants,  et le libéralisme intensif qui fait grincer des dents. Après la révolution culturelle menée par les gardes rouges dont chacun essaye de s’en remettre, ou d’oublier. L’inspecteur Yu va mener l’enquête concernant la mort de Yue une ancienne garde rouge devenue dissidente.

Est ce un crime politique ? Le secrétaire du Parti LI va vouloir à tout prix désamorcer un scandale. L’inspecteur Chen est en congé, il a accepté (discrètement) de faire des traductions pour M Gu, un homme d’homme d’affaires lié aux triades en échange d’un certain confort.  Continuer la lecture de Encres de chine de Qiu Xiaolong

Le grand chambard de Mo Yan

Mo Yan le grand chambard
Mo Yan le grand chambard

L’incipit de ce court roman démarre étrangement « Logiquement, je devrais commencer par écrire sur ce qui s’est passé après 1979, mais voilà, mes pensées toujours remontent bien au-delà de cette date, à cet après-midi d’un jour radieux de l’automne 1969, alors que les chrysanthèmes avaient pris leur teinte dorée et que les oies sauvages s’envolaient vers le sud. »  Mo, fils de paysan moyen pauvre. Un enfant solitaire renvoyé de l’école, malchanceux. Mais il persévère et entouré de droitier « professeurs remisés à la campagne » pour travailler des les écoles et les champs .

Continuer la lecture de Le grand chambard de Mo Yan

Les sentinelles des blés de Chi Li

Les sentinelles des blés de Chi Li
Les sentinelles des blés de Chi Li

Yi Mingli, une quadragénaire va a la rencontre de la vie et de la vérité en recherchant Rongrong. Rongrong est sa fille adoptive. En la cherchant à Pékin elle se dévoile, découvre qui elle est. Cela ressemble un peu à une quête, une crise de la quarantaine. Elle semble un peu idiote selon son mari, mais elle a adoptée une philosophie de vie,  « Pour la paix des ménages, on doit s’accommoder des mensonges », de l amour, d’un art de vivre le quotidien quotidien, elle gomme les rugosités de la vie, les mesquinerie de son mari Yu Shijie qui semble heureux de vivre d’illusions. 

Continuer la lecture de Les sentinelles des blés de Chi Li

La joie de Mo Yan

 

la joie de Mo Yan
la joie de Mo Yan

Quatrième de couverture  :

Yongle, « Joie éternelle », fils de paysan du nord-est de la Chine, rêve d’intégrer l’université pour fuir la misère et cette campagne qu’il exècre. Malgré son flirt avec la jolie Dounia, ses échecs répétés à l’examen le poussent peu à peu au désespoir. Dans ce récit bruissant d’éclats d’eau, de lumière et de nuit, la poésie jaillit des odeurs chaudes, de la terre sans renier la trivialité la plus crue ».

Continuer la lecture de La joie de Mo Yan

Triste vie de Chi LI

 

Triste vie de Chi Li
Triste vie de Chi Li

 

Nous suivons une journée de la famille de Yin, et de son fils. Du réveil qui débuta au milieu de la nuit jusqu’au coucher. Yin va nous entraîner jusqu’à son usine de métallurgie, après avoir déposé son fils de quatre ans Leilei à la garderie pour la journée. S’en suivra une journée remplie de déconvenues et de fatigues : suivant les réformes il n’aura pas la prime tant espérée de 50 yuans, l’inflation , les collègues jaloux, une femme qu’il n’aime plus. Mais il prendra quelques minutes pour rêver en fermant les yeux sur le bateau qui l’emmène à son usine. Et en recevant un courrier d’un ancien ami, des souvenirs viendront provoquer des remous dans son coeur. Il rêvera de ses anciennes petites amies, mais son fils par ses questions lui feront revenir à la réalité.

Continuer la lecture de Triste vie de Chi LI