L’attrape-coeurs de Jerome David Salinger

 

L attrape coeur d
L attrape coeur de Jerome David Salinger

L’attrape-coeurs est un  roman qui retrace une semaine d’un jeune étudiant new-yorkais. Holden Caulfield se fait virer du collège, il s’enfuit pour New York pendant quelques jours. Peur que ses parents l’apprenne et aspirant a tout quitter. Seul sa petite soeur est un lien à sa réalité.

Holden , le héros,  est en recherche d’identité, de se positionner par rapport aux autres. Il se démarque, des autres et de la terre entière. Il se veut marginal, critique. Mais il est en crise identitaire, crise de maturité avant le passage à l’âge adulte.

Il est à la fois sympathique avec sa marginalité et agaçant aves sa vision très étriquée de la vie, avec sa faculté de critiquer tout.

On retrouve l’adolescent difficile, hanté par ses peurs, mi adulte mi enfant. mal dans sa peau. Il rejette l’éducation, l’école, les normes. il flirte avec le monde adulte avec l’alcool, les cigarettes, et les femmes. Il est seul dans la ville et essaye de se raccrocher à quelqu’un à quelque chose.

Il aime vivre dans son monde, mythomane. Avec une préoccupation « Ou vont font les canards en hiver ? « .  Holden voudrait prendre son envol, mais pour aller ou ?

Un roman touchant, qui dépeint le mal vivre de l’adolescence perdu. En manque de repère, se cherchant à travers les autres. Une étape que chaque jeune va approcher à un moment de son adolescence. Rebel de la société, la sexualité lui poise problème, mal à l’aise avec les tabous. Situation paradoxale pour Holden ou il souhaite voler de ses propres ailes mais à besoin de secours matériel pour y arriver.

A lire, A découvrir ….

Citations :

  • New York c’est un endroit terrible. Quand quelqu’un se marre dans la rue ça s’entend à des kilomètres. On se sent tout seul et misérable. J’arrêtais pas de me dire que j’aurais tellement aimé rentrer à la maison et discuter le coup avec la môme Phœbé. Mais au bout d’un moment, finalement, le chauffeur et moi on s’est mis à se parler. Son nom c’était Horwitz. Un type bien mieux que celui de l’autre taxi.
  • Le type de la Navy et moi on s’est servis de l’» Enchanté d’avoir fait votre connaissance ». Un truc qui me tue. Je suis toujours à dire «Enchanté d’avoir fait votre connaissance » à des gens que j’avais pas le moindre désir de connaître. C’est comme ça qu’il faut fonctionner si on veut rester en vie.
  • « Cet échec vers lequel tu cours, c’est un genre d’échec
    particulier  – et horrible. L’homme qui tombe, rien ne lui permet de sentir qu’il touche le fond. Il tombe et il ne cesse pas de tomber. C’est ce qui arrive aux hommes qui, à un moment ou à un autre durant leur vie, étaient à la recherche de quelque chose que leur environnement ne pouvait leur procurer.
  • — Voilà ce qu’il a dit : L’homme qui manque de maturité veut mourir noblement pour une cause. L’homme qui a atteint la maturité veut vivre humblement pour une cause. »
  • Je pense qu’un de ces jours il va falloir que tu découvres où tu veux aller. Et alors, tu devras prendre cette direction. Immédiatement. Tu ne peux pas te permettre de perdre
    une minute

Divers :

  • Titre original : The catcher in the Rye, 1945
  • Traduction : Annie Saumont
  • Note : *****
  • Challenge les 100 livres à lire 

Laisser un commentaire