Le bercail de Marie Causse

Le bercail de Marie Causse
Le bercail de Marie Causse

 

Marie Causse nous livre un roman étrangement construit, il est composé de deux parties qui se rejoignent. Mais dans un style différent, la première partie nous conte l’histoire d’Esther une jeune femme auvergnate. La seconde partie décrit l’enquête menée par l’auteure pour accoucher de roman enquête.

Tout le récit est concentré sur la fin de la seconde guerre mondiale, dans un petit village d’auvergne, ou les gens essayent de survivre sous l’occupation. Certains passent dans le maquis, d’autres restent espérant une certaine neutralité (Mais peut on rester spectateur ?), d’autres collaborent. 

On saisit les animosités qui existent dans les petits villages de campagne. Des secrets de famille bien gardés qui vont s’estomper d’une génération à l’autre, la rancoeur toujours présente mais dont les fondements s’effilochent peu à peu avec le temps. Mais quels sont les raisons qui ont amenés à l’arrestation d’Emile son arrière grand-père. On suit le parcours mi-détective mi-historienne afin de découvrir les raisons qui ont mené à cette arrestation.

L’écriture est plaisante, parfois difficile de s’accrocher à la ligne conductrice vu le nombre de personnages et de petits détails, d’anecdotes. Mais ce qui nous est dévoilé est que certaines vérités sont préférables de rester dans l’ombre, « des choses qui n’étaient pas vraies, mais qui auraient pu l’être ». Une façon de ne pas oublier et de faire le deuil des disparus.

Citations :

  • « J’ai passé la nuit à classer cette correspondance, à m’abimer les yeux sur ces lettres manuscrites en me demandant de quel droit je me permettais de fouiller ainsi dans l’intimité de toutes ces vies »

Divers :

  • Editeur : Gallimard, 2015
  • Note : ***** (3,2/5)

logo2015

Laisser un commentaire