Encres de chine de Qiu Xiaolong

Encres de chine de Qiu Xiaolong
Encres de chine de Qiu Xiaolong

 

Encres de chine est le troisième volume de la série Chen Cao. Nous sommes immergés dans Shanghai avec sa crise démographique, ses problèmes de logement, ses restaurants,  et le libéralisme intensif qui fait grincer des dents. Après la révolution culturelle menée par les gardes rouges dont chacun essaye de s’en remettre, ou d’oublier. L’inspecteur Yu va mener l’enquête concernant la mort de Yue une ancienne garde rouge devenue dissidente.

Est ce un crime politique ? Le secrétaire du Parti LI va vouloir à tout prix désamorcer un scandale. L’inspecteur Chen est en congé, il a accepté (discrètement) de faire des traductions pour M Gu, un homme d’homme d’affaires lié aux triades en échange d’un certain confort. 

Chen se fait il acheter par M Gu Gros sous, Corruption ou libéralisme ? En tout cas échange de service … Nous retrouvons les mêmes personnages que dans les précédents volume Yu, Peiqin, Li. L’enquête mené par Yu a de nombreux suspect et des rebondissements. Malgré l’intégrité de Yu, celle-ci est plus ou moins sous contrôle politique et Chen apportera son aide au moment opportun. 

« Encres de Chine » est, entre autres un ravissement des papilles (Anguille frite aux pousses d’oignon et au sésame, sur du riz blanc cuit à la vapeur), bercé de poésie et de proverbes. Nous apprenons également sur l’architecture, les shikumen (immeuble traditionnel datant de l’époque des Concessions).

Un bon moment de détente qui est offert, plongé dans cette Chine moderne. Le tout  accompagné de personnages attachants que ce soit Yu, Peiqin, Li, Gu ou nuage blanc.

Personnages :

  • Chen Cao : Chef de la brigade des affaires spéciales, Police criminelle de Shanghai. Son père est un érudit néoconfucéen.
  • Yu Guangming : Adjoint de Chen, Brigade des affaires spéciales, police criminelle
  • Peiqin :femme de Yu, travaille comme comptable dans un restaurant
  • Qinqin : Fils de Yu et Peiqin grâce à la révolution culturelle.
  • Yu Shengun : Père de Yu, surnommé le ‘vieux chasseur’, ancien inspecteur reconverti
  • Yang Guozhuang : ami du vieux chasseur (A subi les pressions du mouvement anti-droitier)
  • Meiling : Secrétaire, service de régulation circulation métropolitaine  
  • Lu Tong Hao : appelé le “chinois d’outremer”, aime la cuisine. Grand ami de Chen
  • Ruru : femme de Lu Tong Hao
  • Petit Zhou : (Zhou Jing) chauffeur à la Brigade des affaires spéciales
  • Li Guohua: le secrétaire du Parti et le supérieur de Chen (il est le chef de la police criminelle de Shanghai)
  • Zhang Zhiqiang: le commissaire politique, le supérieur du secrétaire du Parti Li
  • Yue Lige : auteur de « Mort d’un professeur chinois », dissidente dont le livre a été interdit
  • Gu Haiguang : M Gros sous (tient un Karaoké).PDG du groupe Shangai New World (lié aux Triades)

Plats :

  • Bol de nouilles recouvertes de tripes braisées à la sauce soja
  • Assiette de crevettes de rivière panées, accompagnées de poivrons rouges, et un plat de haricots de soja bouillis, le tout arrosé de bière TSINGTAO
  • Gésiers de moineaux frits
  • Anguille frite aux pousses d’oignon et au sésame, sur du riz blanc cuit à la vapeur
  • Porc braisé à la sauce soja

Citations :

  • Comme dit le proverbe : Pense à la face de son maître avant de donner un coup de pied à un chien.
  • Elle avait depuis longtemps adopté le précepte selon lequel le bonheur, c’est de se contenter de son sort.
  • Toi et Moi nous sommes fous L’un de l’autre,
  • Les bonheurs engendrent des malheurs et les malheurs engendrent des bonheurs. (Lao Tseu)
  • Toi et moi nous sommes fous
    L’un de l’autre,
    Brûlants comme la braise du potier.
    Le même bloc d’argile
    T’a donné forme, m’a donné forme.
    Redevenons poudre d’argile.
    Mélangée à l’eau,
    Elle te redonnera forme,
    Elle me redonnera forme.
    Ainsi tu seras en moi pour toujours,
    Et pour toujours je serai en toi
    Guan Daosheng ( Poétesse du XIII siècle)
  • et des références aux oeuvres suivantes : La moisson du hasard de John Milton, Ezra Pound, John Donne , O. Henry, la terre vaine de TS Eliot 

Divers:

  • Titre original ;When Red Is Black, 2004
  • Traduit de l’anglais par Claire MULKAI
  • Note : ***** (4/5)

 

Une réflexion sur “ Encres de chine de Qiu Xiaolong ”

Laisser un commentaire