Mr Mercedes

 

Mr Mercedes de Stephen King
Mr Mercedes de Stephen King

 

Je ne vous fais pas un résumé, le quatrième de couverture est bien suffisante Cette fois-ci pas de fantastique, juste un thriller. Et comme Stephen King connaît les recettes et les ficelles par coeur (on peut lui faire confiance) :

On va donc retrouver  tous les ingrédients habituels de S. King pour nous mijoter un bon thriller. Des personnages attachants, un flic en fin de carrière sympa qui fait des fois des erreurs, mais qui se repent, « Jerome » un jeune qui est prêt à tout pour lui donner un coup de main en tant qu’apprenti détective. Janey qui va accroitre sa soif de vengeance. Et dans le rôle du criminel : Mr Mercedes, un psychopathe. Puis des petites séquences qui passent du flic au psychopathe pour augmenter le suspens et nous tenir en haleine jusqu’au bout. 

Un Stephen King, c’est un peu comme un gros pot de glace à la crème. Une fois qu’on a commencé, impossible de s’arrêter et on se délecte jusqu’au bout, après on est limite de l’indigestion. On se dit que l’on ne se fera pas avoir la prochaine fois. Mais on sera tenté par le prochain ….

Peut-être un clin d’oeil (enfin je l’ai vu comme ça) le méchant habite 49 Elm Street,  un souvenir à Les Griffes de la nuit (A Nightmare on Elm Street) le film de Wes Craven ou pourrait aussi faire référence à Elm Street, une rue de Dallas où le président John Fitzgerald Kennedy fut assassiné en 1963.

Extraits :

  • Hodges se souvient d’un vieux dicton : même le jour le plus sombre, quelque part, le soleil brille sur le cul d’un chien« Bon, et ensuite ? »
  • Brady parierait que le vieux flic est plutôt du genre à lire John Grisham. S’il lit, bien sûr. Si tu regardes trop longtemps l’abîme, a écrit Nietzsche, l’abîme aussi regardera en toi. »C’est moi l’abîme, vieux. Moi.
  • Tu sais que les bonnes femmes ont des tatouages de pouffes et tu sais que le type est monté comme un cheval et qu’il éjacule avec la puissance d’une locomotive et la précision d’un tireur d’élite : la vierge effarouchée qui s’assoit sur les toilettes après qu’un type comme lui s’est branlé tombe forcément enceinte.

 Divers :

  • Titre original : Mr Mercedes, 2014
  • Mr. Mercedes, Albin Michel, 2015
  • Divers: ***** (3/5)

 

3 réflexions sur “ Mr Mercedes ”

  1. Ahh ! Cela fait longtemps que je n’ai pas lu Stephen King ! J’avais tout lu , et puis avec « Gerard » je ne pouvais plus (trop violent !) Je vais essayer de le lire de nouveau avec Mr Mercedes …. !

Laisser un commentaire