Première neige sur le mont Fuji de Yasunari Kawabata

Première neige sur le mont Fuji de Yasunari Kawabata
Première neige sur le mont Fuji de Yasunari Kawabata

Six nouvelles de ce maître de la littérature nous sont offertes dans ce recueil. Nouvelles écrites entre 1952 et 1960 entre ‘le grondement de la montagne’ et ‘les belles endormies’. Kawabata à 53 ans lorsqu’il écrit la première de ces nouvelles.  La première nouvelle est éponyme au  titre de l’ouvrage.

« Sept ou huit ans auparavant, Utako et Jirô s’étaient aimés, puis elle avait épousé un autre homme, dont elle venait récemment de divorcer. Aujourd’hui, elle partait avec Jirô pour un voyage à Hakone. Un voyage lourd d’arrière-pensées. »

L’histoire d’un amour de jeunesse, de souvenirs, de leur séparation à cause de la guerre. Lors de cette rencontre proposée par Jirô,  Ils essaient de se redécouvrir, Utako semble prête à revivre ses premièrs amours. Jirô quant à lui est plutôt tourné vers son passé, et celle qu’il redécouvre fait renaitre des sentiments indicibles. 

 « Un instant, Jirô découvrit l’éclat de sa chair, puis détourna les yeux. Il fut frappé par la beauté de cette blancheur. Utako s’immergea dans l’eau jusqu’au cou, et resta ainsi immobile.
Regardant du même côté, Jirô observait les fleurs blanches de lespédèze qui ployaient dessus le rocher le plus proche de la fenêtre de la salle de bain. « 

 La première neige sur le mont Fuji préfigure la blancheur du corps de la femme et des fleurs, blancheur est il alors synonyme de pureté, « Ce ne sont pas des nuages, c’est bien de la neige » , est ce une réalité, un mirage du aux nuages ?  

Nous faisons également face à la maladie et la vieillesse (la mort) dans la nouvelle ‘En silence’ ou l’écrivain ne peut plus écrire, ni parler. Il se retrouve confronté à une solitude pesante entouré de sa fille.

Nous retrouvons les thèmes de prédilection des autres oeuvres de Kawabata dans cette courte nouvelle.  Dans ce couple qui se retrouve, une atmosphère de sensualité se dégage : Il rappelle les belles endormies par son atmosphère. Cette sensualité naissante est aussi présente dans « la jeune fille et son odeur », ou les souvenirs refluent à l’odeur corporelle. ce qui lui donne une saveur  identique à celle de la fameuse madeleine de Proust.

« Je sens ton odeur, chuchotait-il à son oreille, en y collant sa bouche.

-Ce n’est pas vrai, protestait-elle en se détournant, embarrassée et  rougissante jusqu’au cou… »

Six nouvelles de toute beauté, grâce à un style dépouillé, en quelques mots tout est dit. tout est ressenti, les phrases éveillent nos sens avec délicatesse de façon indicible.   

 

hokusai 36 vues du mont Fuji

 

Divers :

  • Editeur Albin Michel, 2014
  • Traduction : Cécile Sakai
  • Note : ***** (4/5)

Une réflexion sur “ Première neige sur le mont Fuji de Yasunari Kawabata ”

Laisser un commentaire