Chemin de femmes de Fumiko Enchi

Chemin de femmes de Fumiko Enchi
Chemin de femmes de Fumiko Enchi

 


Une histoire de famille bien particulière que celle décrite dans « Chemin de femmes », La narratrice Tomo, marié à Yukitomo un  fonctionnaire ambitieux, volage et égoïste. Tomo, vient rendre visite à Kin une voisine, elle cherche une femme de chambre de 15 à 18 ans  jeune et jolie afin de servir son mari : quête cachée de la concubine. Cela sera une des premières torture que Tomo devra supporter de son époux volage.

Lassé de sa première épouse, il consommera les  concubines, ex-femme de chambre, puis la bru. Tomo dans une soumission absolue à son époux, deviendra la femme régisseuse du domaine et des concubines. Dans cette vie de l’ombre c’est avec diplomatie qu’elle partagera le vie des  favorites et celle en déclin des passions du maître. Ces femmes choyés par le maître resteront dans l’ombre de l’épouse légitime.  On aura par le biais de ces femmes, la description du combat que chacune d’elle devra mener : sacrifice, débauche, mariage …

Tomo va sacrifier sa vie afin de préserver les secrets (nombreux) et l’honneur (si possible)  de la maison Shirakawa. Elle va affronter diplomatiquement, mais avec ruse les maîtresses, restant dans l’ombre de son mari pour tenir un rôle dans l’organisation de la maison Shirakawa. Abnégation, amour sans limite de son époux, et haine féroce. Eloigné de la couche de son mari, elle devra résister à ses pulsions. Plus jeune que son époux, son seul souhait serait de lui survivre…

Fumiko Enchi nous offre une galerie de femme sous la coupe du maître de maison: ou transpire une  sensualité maléfique , des relations adultérines, de pulsions, et de perversité. Une ambiance que l’on retrouve dans masques de femmes . Un roman magnifique, subtil  difficile à refermer une fois commencé : A lire 

Famille de Shimazaki
Famille de Shimazaki

 

Personnages

  • Yukitomo Shirakawa : premier secrétaire de la préfecture de Fukushima, puis commissaire divisionnaire, libertin et tyrannique
  • Tomo Shirakawa : Epouse d’un haut fonctionnaire : premier secrétaire, née dans une famille de guerriers de second rang au clan Hosokawa
  • Michimasa : Fils aîné de Tomo
  • Miya : seconde épouse de Michimasa
  • Ono : premier adjoint du secrétaire
  • Michiaki Kawashima : Gouverneur de la préfecture, puis devient préfet de police de la capitale.
  • Etsuko : fille de Tomo
  • Yoshi : domestique
  • Seki : femme de chambre + Maîtresse de Yukitomo
  • O-Suga : fille adoptive, prise comme femme de chambre à 15 ans
  • O-Yumi : nouvelle femme de chambre
  • Naoichi : fils de Yumi
  • Zenkô Hosoi : de Yanagibashi, bouffon professionnel (fournisseur de geishas entre autre)
  • O-Shige : marchande de parures
  • Konno : jeune étudiant en pharmacie, travail au domaine de Yukitomo en échange des frais de scolarité, proche de Suga
  • Tajemi Iwamoto : Neveu de Tomo, l’aide au secrétariat, possède un magasin de fabrique de malle, épousera Yumi

Extraits

  • Le premier secrétaire a vraiment trop de travail! au moins vous devriez lui permettre de se délasser parfois sur un autre oreiller. p18
  • Un bonheur est toujours accompagné de souffrances…  p21
  • Cela dit, la situation serait complètement différente si madame devait mourir un jour subitement. Si le hasard faisait les choses ainsi, les épais nuages qui couvraient le ciel au-dessus de sa tête se dissiperaient tout d’un coup, quel soulagement ce serait…. Chaque fois que ces pensées l’assaillaient, prise malgré tout de dégoût envers elle-même, Suga s’efforçait de libérer son coeur de ce ressentiment visqueux dans lequel il était empêtré comme dans une toile d’araignée. Elle avait l’impression qu’un démon gîtait en elle; et, en même temps, elle se  persuadait que jamais ces tentations diaboliques n’auraient eu de prise sur elle s ces conditions de vie lui avaient été épargnées. p133
  • Mais qui est vraiment leur père? C’est bestial…. p134
  • Cette féminité subtile faite d’autodépréciation et d’attention à l’autre. p 127
  • Les flatteries futiles de Konno se fixèrent dans le coeur de Suga comme autant de tiques. p149
  • Pour sauver son époux privé de nourriture, elle s’enduisait le corps de miel et, s’introduisant secrètement de nuit dans le cachot où il avait été jeté , dans l’obscurité, elle offrait à son mari affaibli sa peau à lécher, pour lui permettre de survivre. (légende bouddhiste du roi Bimbashara, p154)
  • La morale de que Tomo s’était érigée lui interdisait, c’eut été une faute, de porter son amour vers un autre homme que son mari, du moins tant qu’il était encore en vie, et ses désirs refoulés s’étaient peut-être tournés inconsciemment vers les êtres de son sexe . Son regard sur les autres femmes n’était pas un regard de femme, mais bien et sans qu’elle s’en rendit compte, celui d’un homme qui les désire, cherchant en elles une douceur infinie exempte de toute aspérité. Heureuse coïncidence : Miya représentait exactement cette féminité à laquelle aspirait Tomo. p103 

 

Divers :

  • Titre original : Onnazaka, 1957
  • Traduction du japonais par Anne Bayard-Sakai et Cécile Sakai
  • Editeur : NRF Gallimard, Collection du monde entier 1999
  • Note ***** (4,6/5)

 

Laisser un commentaire