Voyage vers les étoiles de Akira Yoshimura

voyage vers les étoiles de akira Yoshimura

« Voyage vers les étoiles » a été écrit juste avant « Le convoi de l’eau » 2009, c’est un recueil de deux nouvelles : « Un spécimen transparent », suivi de « Voyage vers les étoiles ».  On retrouve un style sombre, précis ‘écrit au scalpel’ dans ces nouvelles.
« Un spécimen transparent » nous conte l’histoire d’un homme solitaire d’une soixante d’années qui est employé dans un hôpital universitaire, son travail consiste à faire des désarticulations sur des cadavres afin de conserver les os. Fonctionnaire dans cet hôpital il souhaiterait réaliser une oeuvre :’rendre les os transparent comme du cristal’. Cet lubie exaspère son directeur et les chercheurs. Cet homme solitaire va sembler s’humaniser par un mariage arrangé, un apprenti auquel il se rapprochera petit à petit, et une belle-fille qui lui servira peut-être à sublimer son oeuvre.
L’autre nouvelle « Voyage vers les étoiles », nous raconte l’histoire d’un adolescent isolé, délaissé par leur familles. Sans but dans la vie, il lâche les études à cause du stress généré . Il rencontre un groupe qui a les mêmes aspirations que lui. Ils regardent les heures s’égrener et attendent patiemment. Chacun des membres du groupe à des aspiration nihiliste, Une veut changer de visage, un autre rêve d’opium et de briser des coffres fort. Un autre veut devenir leader d’un groupe religieux. Puis Mochizuki l’un des jeune propose alors de partir en voyage : afin de mourir. L’idée du suicide se transforme du tragique en passion. Ils prennent un camion et partent vers la mort. On voit leur crainte, leurs hésitations mais ne peuvent pas paraître lâche devant les autres, c’est peut-être la seule chose qui leur reste: un courage qui les réunit.
La première nouvelle rappelle « La jeune fille suppliciée sur une étagère », ces deux nouvelles sont très proches au niveau de leur thématique. Mais cette fois-ci la vision de la mort ne provient du corps mais du fonctionnaire de la morgue. Au delà de la thématique proche de la mort, du devenir du corps dans l’après vie, le lecteur pourra chercher de nombreuses autres pistes et points communs entre ces deux nouvelles : la pneumonie aigüe par exemple. L’autre « Voyage vers les étoiles » est une critique de la société japonaise, de l’isolement des jeunes, du manque d’intégration, d’amour, une vision d’un future morbide qui brillerait dans une constellation d’étoiles.

Un spécimen Transparent

Thèmes = mort, obsession, squelette, os

Synoptique :

  1. Kenshuro, a 60 ans. Il travaille dans un laboratoire de recherche. Un apprenti du nom de Kamo lui est confié comme assistant. Il veut tout d’abord le tester et il éviscère devant lui un cadavre. Kenshiro est gêné car il aime travailler en solitaire et Kamo supporte le travail. Il craint également pour son poste. Son travail : Retirer les chairs des cadavres pour les réduire à l’état de squelette. Puis les os sont conservés dans des jarres pendant une dizaine de mois afin de nettoyer les os. Son travail finit il se rend aux bains publics pour éliminer l’odeur persistante des cadavres.
  2. Il se souvient, jeune il vivait solitaire. Son beau père et lui sont arrêtés. Il vole les fémurs des cadavres pour les sculpter et les vendre (Période du tremblement de terre du kantô). Un poste se libère dans un hôpital universitaire et l’accepte. Il passe du couteau du ciseleur au scalpel. Son métier l’empêche de trouver une femme, le remugle des corps les fait fuir. Une entremetteuse lui présente une femme d’une quarantaine d’année qui accepte ( elle n’a pas de ressources). L’accord comprend un mariage avec Tokiko et une aide financière à Yukiko sa fille. Il accepte mais se sent duper car Tokiko possède une maladie de coeur qui l’empêche d’avoir des rapports et l’oblige à resté aliter. Kenshuro fait des recherches à son domicile afin d’obtenir des spécimens osseux transparents.
  3. Il est reconnu pour son travail sur les os. Il aspire à faire des os transparents comme du cristal. Il souhaite connaître les aspirations de Kamo : La beauté des os, ou la recherche des côtes qu’il perdu ? Kenshuro demande à son directeur un cadavre frais pour ses expériences, et lui propose son corps en échange à sa mort. Le directeur est gêné et feint d’accepter.
  4. Kenshuro veut ‘profiter’ de sa femme mais celle-ci a une crise. Il montre un des prototype d’os qu’il a réalisé dans son laboratoire à son directeur et redemande un corps. Le directeur semble exaspérer par ses demandes. Un corps arrive à la morgue il veut le récupérer mais on lui refuse. Il sent sa condition et son travail inférieur à celui des chercheurs de l’hôpital. Yuriko et Kamo se rapprochent. Kamo cache son métier ainsi que celui de Kenshuro. Une amitié se créé avec Kamo.
  5. Yuriko est malade, mais ne veut pas l’aide de son  beau père. Kamo passe la voir, s’affole de son état et va chercher un médecin. Yuriko à une pneumonie aiguë et meurt. Une idée et un espoir vient à l’esprit, il donne le corps à l’hôpital afin de pouvoir utiliser les os de sa fille ?

Personnages :

  • Kenshiro Mitsuoka :
  • Mitsuoka : Le beau père de Kenshiro, a pour métier ciseleur (pipe en os et scènes érotiques)
  • Tokiko : Sa femme, 47 ans pauvre, mais possède une beauté Yuriko
  • Yuriko : La fille de Tokiko
  • Kamo : Apprenti de Kenshiro à l’hôpital

 

Netsuke érotique
Netsuke érotique

Citations

  • Et cependant, l’os devenu transparent était aussi beau qu’il l’avait imaginé. Les endroits minces étaient devenus transparents au point qu’ils permettaient de distinguer vaguement les choses au travers, et là où il était épais l’os luisait avec de jolis reflets jaunes comme le ventre d’un poisson d’eau douce regorgeant d’œufs.
  • Demandant à Kamo de se tenir près de lui, il avait brandi son scalpel pour ouvrir en grand le ventre d’un cadavre bien avancé. Puis il avait empoigné les viscères pourrissants pour les sortir et les lâcher dans une odeur infecte au-dessus d’un baquet posé à ses pieds.
  • Mais la couleur des os sous les chairs horribles avait été à la hauteur de ses espérances. Cela lui permit même de comprendre d’où venait l’enthousiasme de son beau-père à les sculpter.
  • Il aimait se retrouver seul pour cette tâche ignoble, et il éprouvait même une certaine assurance à se vautrer dans le mépris des autres qu’il ressentait.
  • Sur son profil qui recevait à travers la vitre le soleil hivernal flottait l’expression du pêcheur qui regarde le poisson dans son panier.
  • La lame, tournoyant à une vitesse étonnante autour du corps libéra en un clin d’œil le crâne, les membres, les côtes et les os du bassin. Tous ces os furent fixés à l’extrémité de près d’une dizaine de gros fils de fer qui pendaient du plafond. On se serait cru à l’intérieur d’un magasin de pièces détachées pour bicyclettes. Le collier d’os de l’épine dorsale enfilés sur l’un des fils ressemblait à une chaîne de vélo.
  • Il avait déjà fabriqué plus de quatre cents squelettes d’étude. De plus, il avait pratiquement tout fait tout seul, de la désarticulation jusqu’aux finitions, et près de la moitié avait été prêtée à d’autres universités. Lorsque les os désarticulés étaient sortis des jarres après leur séjour d’un an dans l’eau, il fallait enlever à la brosse ou à la pince les chairs décomposées qui y adhéraient encore. Puis les plonger dans de la soude caustique, et après les y avoir fait mijoter de longues heures à feu doux, les rincer soigneusement plusieurs fois à l’eau claire. Ensuite on les blanchissait en les trempant dans de l’eau oxygénée, et après un long polissage à la brosse, on les reliait entre eux avec un fil de cuivre pour reconstituer le squelette. C’était un travail long et minutieux, qui usait les nerfs.
  • Dans la salle d’anatomie en béton, six cuves à cadavres s’alignaient comme des bassins d’élevage de poissons, tandis que les inégalités du ciment ressortaient sur le sol lavé à grande eau. Il traversa la salle, entra dans la petite pièce attenante.

Voyage vers les étoiles

Thèmes : jeunesse abandonnée, solitude, suicide, adolescence

  1. Un homme dans un camion fait signe au chauffeur de s’arrêter, il fait nuit, descend et se dirige vers la voie ferrée. On suppose qu’il s’allonge et se suicide sous le train. Le camion les avaient pris à Tokyo
  2. Trois mois plus tôt Keichi avait fait la connaissance de Miyake. Il fait connaissance du groupe, qui ne fait rien, contemple les heures passer.Keichi se sent seul dans sa famille, il se passionne pour les insectes lui pour les maquettes. Il abandonne pour les études qui lui génèrent un certain stress. La rencontre avec le groupe le rassure dans sa solitude, aspiration de nihilisme, Makiko ne pense qu’a se refaire le visage pour devenir une autre. Mochizuki voit l’avenir dans l’opium et briser les coffres forts. Miyake lui pense devenir leader d’un groupe d’instigation religieux par exemple. Puis Mochizuki propose de partir en voyage : de mourir. L’idée se transforme du tragique en passion. Ils prennent un camion et partent
  3. Ils arrivent à un village en bord de mer. Se baignent, hésitent sur leur détermination. Ils voient alors des stèles et des stupas dressés près du village.
  4. Ils dinent et prévoient de se jeter d’une falaise dans la mer encordé et lesté de pierres. Keichi est indécis. Il hésite mais les suit, peur de paraître lâche ?

Citations

  • Il se rappela que dans son enfance sa grand-mère lui racontait que les morts montaient au ciel et se transformaient en constellations. Elle disait que les étoiles dispersées sur la voûte céleste étaient toutes des incarnations de personnes disparues et que leur lumière s’amplifiait à l’infini en suivant l’augmentation du nombre de morts.
  • La guerre était certainement une destruction grandiose, mais si l’on pensait que cette destruction était justement la force motrice qui permettait le progrès des groupes humains, il se sentait digne de prendre l’initiative de participer à cet acte de destruction…
  • Dans cette vie atone, la rencontre avec Miyake et son groupe avait constitué pour lui une planche de salut. Tout d’abord, il fut rassuré de savoir qu’il n’était pas le seul à ne pas supporter tout ce temps devant lui. Et puis, ne pas être complice de l’ennui de Miyake et des autres lui apportait une légère lueur d’espoir. Surtout lorsqu’il apprit que dans le passé ils avaient tenté d’une manière assez radicale de chasser leur sentiment d’impuissance qui avait fait son nid dans leur corps. Ils avaient essayé toutes sortes de choses, organisant des soirées pyjama, allant même jusqu’à louer une maison pour essayer de vivre en communauté, cherchant à leur manière de l’excitation.

Personnages :

  • Miyake : étudiant dans un atelier de dessin.
  • Keichi : étudiant à l’école  préparatoire.
  • Mochizuki  : étudiant dans des cours du soir.
  • Makiko : étudiante dans un institut d’esthéticiennes (trois tentatives de suicide)
  • Arikawa : étudiant à l’école  préparatoire.
  • Deux jeunes femmes en robe blanche, une de 16, 17 ans et l’autre la vingtaine.

Divers :

Ebook, 
Voyage vers les étoiles (星への旅?), Actes Sud, 2006,
Livre lu la dernière fois: 2014-04-28 02:39:27
3 heures de lecture, 29 minutes par session, 231 pages tournées , 1.3 page par minute

 

 

Laisser un commentaire